Les rythmes éducatifs à la rentrée 2019

Permettre à tous les acteurs d’exprimer leur point de vue

Enseignants, parents d’élèves, animateurs périscolaires, associations proposant des activités de loisirs, enfants… tous sont concernés par les rythmes éducatifs. Le bilan a permis à chacun d’exprimer son point de vue et de le partager.

Différents outils ont été mobilisés aux différentes phases de la démarche

  • des questionnaires : une grande enquête a été réalisée en juin auprès des parents, des enseignants et des agents du périscolaire. La mobilisation a été forte : 1460 parents, 192 enseignants et directeurs.trices d’écoles et 113 agents municipaux ont ainsi répondu aux questionnaires. Beaucoup d’informations et d’appréciations recueillies qui permettent au bilan de s’appuyer sur des bases solides.
  • des ateliers pour permettre aux enfants de s’exprimer : au mois d’octobre, les enfants de 8 écoles ont été à leur tour interrogés, par un questionnaire et des ateliers de parole spécialement adaptés aux enfants (cf photos). Ils ont aussi été très nombreux à donner leur avis : plus de 700 réponses au questionnaire.
  • des temps d’échange avec les parents et les professionnels de l’éducation : pour permettre à tous les acteurs concernés de partager leur vision des choses et pour réfléchir ensemble aux évolutions, plusieurs temps d’échange collectifs sont prévus au fur et à mesure de la démarche. Une première table-ronde a ainsi eu lieu le 31 mai dernier. Entre novembre et décembre, plusieurs réunions ont été organisées pour présenter les résultats du bilan et permettre à chacun de faire des propositions d’évolution de l’organisation :
    • Pour les parents : trois tables-rondes se sont tenues, le 27 novembre à l’école Emile-Zola, le 29 novembre à l’école Jules Ferry et le 3 décembre à l’école Saint-Exupéry.
    • Pour les professionnels : les tables-rondes se sont déroulées pendant les rencontres de l’éducation, le mardi 11 décembre au CCVA.

 

L’Éducation nationale, mais aussi la Caisse d’Allocations Familiales, qui finance les temps périscolaires, et la direction départementale de la cohésion sociale (DDCS), qui délivre les agréments pour les accueils de loisirs, sont partenaires de cette démarche qui s’appuie sur deux prestataires spécialisés.

Scolarité & Périscolaire