Les différents types de contrats

Les emplois d’avenir

Les emplois d’avenir permettent de vivre une première expérience professionnelle enrichissante et reconnue. Il s’agit d’un CDD de trois ans, à temps plein, qui donne les compétences nécessaires à l’exercice d’un métier. Pour mener à bien ce projet, un suivi personnalisé professionnel avant/pendant/après le contrat est fait avec un conseiller de la Mission locale.
Pour accéder à un emploi d’avenir, il faut être âgé de 16 à 25 ans au moment de la signature du contrat (jusqu’à 30 ans pour les jeunes en situation de handicap), ne détenir aucun diplôme ou bien être titulaire d’un CAP/BEP, et avoir été en recherche d’emploi 6 mois au cours des 12 derniers mois. A titre exceptionnel, l’emploi d’avenir s’ouvre également aux personnes résidant dans une zone urbaine sensible (ZUS), ayant un niveau Bac+3 maximum et avoir été en recherche d’emploi 12 mois au cours des 18 derniers mois.
La Ville a fait de la lutte contre le chômage des jeunes une priorité, en s’engageant dans ce dispositif depuis 2012.
Renseignements auprès de la direction Insertion et emploi, et la Mission locale.

Mission locale des jeunes de Villeurbanne

 

Les contrats aidés

Depuis le 1er janvier 2010, les différents contrats aidés ont été fusionnés sous l’appellation Contrat unique d’insertion (CUI), contrat pour faciliter l’embauche des personnes éloignées de l’emploi.
Le CUI est un contrat de travail associant formation et aide financière. Il a été créé pour faciliter l’embauche des personnes qui connaissent de grandes difficultés pour accéder à l’emploi, puisque l’État participe au financement d’une partie du salaire. Il existe deux types de contrats CUI : le contrat d’accès à l’emploi (CUI-CAE) pour le secteur public ou associatif et le contrat initiative emploi (CUI-CIE) pour le secteur privé ou commercial.
Les personnes suivies par la Mission locale et engagées dans un contrat d’insertion dans la vie sociale, ou percevant les minima sociaux (RSA, ATA, ASS ou AAH) peuvent bénéficier en priorité de ces contrats.

Les contrats de droit commun

Le contrat de travail matérialise la relation de travail entre l’employeur et le salarié. Le contrat de travail écrit n’est pas obligatoire dans le cas d’un CDI (contrat de travail à durée indéterminée) à temps complet. Il est cependant fortement déconseillé de travailler ou faire travailler quelqu’un sans contrat de travail écrit, au risque d’être en infraction par rapport au droit du travail.
Un CDI ne peut être rompu par mon employeur que sous certaines conditions ou si le salarié donne sa démission.
De nombreux employeurs recourent aux contrats de travail à durée déterminée (CDD) ou aux contrats de travail temporaire pour la réalisation d’une tâche ou d’une mission ponctuelles, ou pour subvenir à un surcroît d’activité. Mon CDD ne peut excéder 24 mois et ne doit pas être renouvelé plus d’une fois (à vérifier selon les secteurs d’activité).
Les contrats de professionnalisation et d’apprentissage allient formation et exercice d’un emploi et s’exercent durant les études supérieures.

Travailler avant 18 ans

Travailler avant 18 ans, c’est possible. Dans ce cas, la journée de travail ne peut pas excéder 8 heures. Le jeune ne peut pas accomplir plus de 4 heures et demie de travail effectif ininterrompu sans qu’une pause de 30 minutes consécutives soit aménagée. Le repos quotidien est de 12 heures consécutives et passe à 14 heures pour les moins de 16 ans. Le repos hebdomadaire est fixé à deux jours consécutifs. Un jeune ne peut pas travailler plus de 35 heures par semaine (40 heures à titre exceptionnel et avec l’autorisation de l’inspecteur du travail).
Selon la réglementation, aucun jeune ne peut travailler avant ses 16 ans. Cependant, le travail entre 14 et 16 ans est possible durant les périodes de vacances scolaires sur autorisation de l’inspecteur du travail, à conditions qu’il s’agisse de travaux légers. Dans ce cas précis, le contrat ne doit pas dépasser la moitié des vacances.
Les mineurs ne doivent pas travailler de nuit, c’est interdit par la loi. Entre 16 et 18 ans, il n’est pas possible de travailler entre 22h et 6h, et cette plage horaire commence à 20h pour les moins de 16 ans.